Bardage et parements extérieurs et intérieurs

< Etape précédente


Il convient de s’assurer en premier lieu de l’imperméabilité à l’eau de la structure bois. Dans le cas où l’isolation extérieure n’est pas étanche, on viendra agrafer un film pare pluie sur l’isolation ou sur le panneau extérieur. Des recouvrements importants sont nécessaires afin d’assurer la protection de l’ossature bois.

Pose des tasseaux


Pose des tasseaux

On visse tout d’abord les contrelattes verticales en prenant bien soin de les aligner sur les montants de l’ossature bois. On les fixe à l’aide de vis possédant une partie lisse au milieu permettant d’éviter l’enfoncement des tasseaux dans l’isolation extérieure. On vient ensuite visser les lattes horizontales sur les contrelattes.

Variante : Pour la pose d’un bardage horizontal, seul des tasseaux verticaux suffisent. Pour la pose d’un bardage vertical il est possible de placer seulement des tasseaux horizontaux en laissant des vides entre chaque afin d’assurer une  ventilation suffisante du bardage.

Pose de la couverture


Pose de la couverture

La couverture se pose traditionnellement sur les tasseaux. On viendra ensuite réaliser un chéneau ou une gouttière afin de récupérer les eaux pluviales.

Pose du bardage


Pose du bardage

Un bardage vertical se visse sur les tasseaux à l’aide de vis inoxydables. Des baguettes de finitions peuvent se placer aux angles de mur. Des bavettes métalliques ou des larmiers peuvent être fixés pour protéger les menuiseries ou bien pour casser le rythme du parement extérieur.

Variante : La pose d’un bardage à clairevoie nécessitera d’utiliser un parepluie résistant aux rayons solaires.

Pose du parement intérieur


Pose du parement intérieur

La pose du parement intérieur se réalise traditionnellement en prenant soin de ne jamais percer le panneau intérieur (ou bien le film pare vapeur) afin de préserver l’étanchéité à l’air et à la vapeur d’eau de la paroi.


< Etape précédente